Le Sanctuaire des Mangas
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Des mangas en folie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~Bienvenue petit otaku~
Venez discuter avec nous ! <3


~~Restez prudents & désinfectés!~~Take care & Stay strong ~~
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Jusqu’à -75% sur 1000 looks Homme
Voir le deal

Partagez | 
 

 Ultimatum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 18 Nov - 13:34

Voilà, Sempaï. Heureusement que j'avais ma clé avec moi. Je te met cette fameuse bande annonce qui ressemble bcp à ce que je t'ais dis !!!! T'as même le froit au dialogue de début et de fin entre l'auteur et les G-Boys.

Futur titre : Ultimatum

Série : Gundam Wing

Auteur : Lou 999

Bande annonce :

Mais que se passe-t-il dans la maison des G-Boys ?
Les meubles et la vaisselle volent dans tous les sens !
Pourquoi tant de haine ?
Il semblerait que se soit notre cher Heero qui, mut par une colère dévastatrice, lance tous ce qui lui passe sous la main contre les murs. Rien n’y résiste. Même son précieux ordinateur va finir par y passer à cette allure
Mais pourquoi une telle réaction ? Serait-se dû à la disparition mystérieuse d’un des leur, après leur dispute ? Personne n’arrive à calmer ce pauvre Heero, qui plonge indubitablement dans une folie destructrice. Si ça continue, il va devenir fou et il va falloir l’interner. Pourtant, l’arrivée inopinée d’une lettre, pour le moins étrange, va calmer radicalement le jeune homme.
Mais que dit donc cette lettre pour le raisonner si vite ???

Vous le saurez en lisant la fic !!!!! ^_^

Lou : Alors, qu’est-ce que vous en dites ???

Duo : Bof…

Lou : En tout cas, j’chui contente de mon résumer !

Duo : Bof…

Lou : Bon, faites pas attention à lui. Dites, « chibi eyes » vous pouvez m’envoyer plein de reviews… Juste pour savoir si elle vous plaît. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 18 Nov - 15:56

J'aime beaucoup ce résumé^^. Et étant fan des fics de Gundam, j'attends la suite avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 18 Nov - 16:25

Oh oh !! Fan de gundam !! C cool hein !!!!!!!! Ba pour te faire palisir et puisque je suis équiper, je vais te mettre la suite ! Juste le temps de couper le chapitre en plusieurs morceaux !!!!!!

Titre : Ultimatum

Série : Gundam Wing et medley d’autres mangas.

Couple : 1X2, 3X4 et 5

Chapitre : 1 sur je sais pas combien.

Auteur : Lou 999

Disclamer : Sont toujours pas à moi…. C’est peut-être mieux ainsi. On a le droit de rêver tout de même.

Résumer : Y’en a pas vu que c’est le premier chapitre !

Histoire : Ben , c’est à dire que… J’ai juste pensé au premier chap… J’arrive pas encore à trouver une suite… Pour l’histoire, faut voir la bande annonce.

J’espère que ce chap tant attendu va vous satisfaire !

Chapitre premier : Disparut

L’ effervescence qui régnait dans la grande maison Winner n’est pas de tout repos et surtout, n’était pas normal. Des hurlements inhumains de rage mêlés de colère fusaient de toutes les pièces de la demeure, souvent accompagnés par des bruits de choses brisées. De temps en temps, des plaintes de tristesse plus que de colère retentissaient. Puis les cris reprenaient de plus belle, faisant trembler l’habitation.
Quatre et Trowa allaient d’une pièce à l’autre, suivant Heero et essayant tant bien que mal de calmer la fureur grandissante de leur ami. Celui-ci ne se contrôlait plus, il allait d’une pièce à l’autre, arpentant chaque endroit en murmurant tantôt des choses incompréhensible, tantôt en criant à se briser la voix. Depuis plus de 4 heures, il tournait comme un lion en cage et tous ce qui avait le malheur de se trouver sur son chemin finissait indubitablement fracasser contre le mur. Trowa, surpris par la force du garçon, cherchait plus à mettre Quatre hors d’atteinte du fou qu’à apaiser Heero. Il savait pertinemment que même sans le vouloir, Heero pourrait largement s’en prendre au pauvre Quatre. Et vu la force qu’il déployait pour envoyer promener les meubles dans les murs, il n’aurait aucun mal à les mettre au tapis.
Pour le moment, il se contentait seulement d'expédier les meubles et la vaisselle, en tout genre, contre les murs pour libérer sa colère. Bientôt, il ne resterait plus rien dans la maison.
Heero secouait la tête dans tout les sens. Ses yeux rougis et gonflés laissaient continuellement s’échapper des larmes qui coulaient le long de sa peau brune striée de lignes roses, marques de ses récentes griffures.
Au bout d’un quart d’heure, Heero sembla se calmer d’un coup. A force de pleurer, ses forces l’abandonnèrent. Il tomba sur le sol, le regard vide et se mit à pleurer à chaudes larmes. Son corps agité de spasmes se contracta encore plus. Heero secoua la tête négativement, comme si il refusait quelque chose puis se prit la tête entre les mains et se replia sur lui même en hurlant le nom de son amant. On n’entendait maintenant plus que des sanglots. La colère et la haine laissèrent place au désespoir.
Jamais Trowa et Quatre n’avaient vu leur ami dans un tel état d’abandon. A ce moment, ce n’était plus le jeune homme froid et taciturne qu’ils connaissaient. La haine avait tirée les traits de son visage si doux autrefois et le désespoir avait creusé des cernes violettes sous ses yeux délavés. Non, Heero n’était plus le même. Si Duo avait été là, il aurait sûrement dit que Heero était un Berserker. Mais Duo n’était pas là. Pourtant, seul lui aurait pu arrêter Heero.
Tout avait commencé quelques jours plus tôt, alors que Heero et Duo se disputaient.

FLASH BACK

Heero s’était réfugié dans sa chambre histoire d’avoir un peu de calme. Il claqua la porte au nez de Duo et s’installa à son bureau pour y allumer son fidèle ordinateur portable. Mais Duo bien décidé entra en trombe dans la petite pièce plongée dans l’obscurité.

Duo hurlant : Y’en a marre Heero. Tu ne fais jamais d’effort.

Heero froid et cassant : C’est que j’en ai pas envie, voilà tout.

Duo le voix tremblante : Tu n’est pas gentil Heero. Pourquoi tu ne veux pas ?

Heero sec : Je ne suis pas ton chien Duo. Je n’ai pas à t’obéir.

Duo faiblement : Tu es un monstre Heero !

Duo tourna la tête pour cacher ses larmes et sortit précipitamment de la chambre. Il dévala les escaliers et s’engouffra dehors, laissant Quatre interloqué.
Les heures passèrent et Duo ne revenait toujours pas. Lorsque la nuit pointa son nez, il n’était pas encore revenu. Au bout de deux jours, les quatre autres pilotes s’inquiétèrent, surtout Heero qui se faisait du mauvais sang. Ils décidèrent donc de partir à sa recherche. Mais malheureusement, ils ne le trouvèrent pas, il semblait avoir mystérieusement disparut. Déjà, à ce moment là, Heero paraissait abattu. Comme la nuit se faisait sentir, il fut décider de rentre. Mais sur le chemin du retour, alors que Trowa et Wufei discutaient, Heero s’arrêta brutalement. Les trois autres pilotes se stoppèrent net et jetèrent un coup d’œil dans la direction où Heero regardait fixement. A leur grande surprise, un ruban de soie noir était emmêlé. Heero se pencha et dénoua le nœud, libérant ainsi le ruban. Mais lorsqu’il prit le ruban dans sa main, quelque chose l’interloqua. Il baissa encore un peu les yeux et rencontra une petite tache noire. Du bout des doigts, il effleura la tache. Puis serra fortement le bout de soie dans sa main. C’était lui qui avait offert se ruban à Duo, pour son anniversaire. Il releva la tête vers ses amis et articula avec difficulté.

Heero blême : C’est du sang… Il y en à aussi sur le ruban…

Quatre : Non, c’est impossible… Duo…

Heero : C’est de ma faute… Tout est de ma faute.

Trowa : Du calme… Il peut s’être passé plein de chose.

Heero de plus en plus livide : Je… DUOoooooooooo…..

N’ayant pas plus d’informations, il fut conclu que Duo, attristé par la réaction de Heero se soit suicidé en sautant du pont. Il se serait noyé… Bien sûr Heero n’accepta pas ça. Il péta un câble, sombrant d’abord dans l’inconscient puis dans le mutisme pour finalement basculer dans la rage et la colère. Plus les heures passaient plus il devenait fou, glissant dans le côté obscure. Pourtant, personne ne lui faisait de reproche, tous étaient trop occupés à masquer leur douleur.

FIN DU FLASH BACK

Maintenant que Heero était épuisé, Quatre pu s’en approcher sans risquer sa vie. Il s’assit à côté de Heero et le prit délicatement dans ses bras pour le rassurer. A ce contact, Heero sursauta mais ne broncha pas. Normalement, il ne se serait pas laisser faire aussi facilement, mais la il était bien de trop fatiguer, et puis la chaleur des bras de Quatre avait quelque chose d’apaisant. Il se blottit encore plus au creux des bras de son ami et enfouit son visage dans le T-Shirt bleu de Quatre en murmurant quelque chose. Il avait prononcé ces mots si faiblement que seul Quatre l’entendit.

Quatre attristé : Non, ce n’est pas ta faute.

Heero : Pourquoi… Pourquoi . Ce n’est pas juste… Tout cela est entièrement de ma faute.

Quatre : Non. Duo à fait son choix tout seul

A côté d’eux, Trowa se tenait debout, une lueur étrange dans les yeux.

Heero : Si, si seulement j’avais accepté…

Quatre : Ce qui est fait ne peut être défait Heero. C’est trop tard maintenant. Tu ne peux pas revenir en arrière.

Heero : Mais si je lui avait dis oui, il serait ici, avec nous.

Quatre : Avec de si, on pourrait refaire le monde Heero. Tu te fais du mal…

Trowa troublé : Ecoute Quatre, Heero. Il à raison. Je peux te dire une chose, les regrets sont là pour nous f aire réfléchir au moyen de les effacer… Si tu continu à te ruiner la santé, je crois que Duo ne serait pas content… Tu vas le rendre triste lui aussi… Je pense qu’il n’aimerait pas te voir ainsi…

Heero : Mais je ne peux pas vivre sans lui… C’est trop dur… Je l’aimais tellement.

Trowa : Duo voudrait que tu sois heureux, même sans lui… Tu dois le faire pour lui.

Quatre : Le destin à voulut que Duo disparaisse… Mais toute ta souffrance, toutes tes malédictions ne sauraient le ramener à la vie. Tu te dois, pour lui, d’être heureux d’être vivant. (1)

Trowa : Tes mains connaissent dorénavant le poids de la mort d’un être cher, mais le poids de sa vie était infiniment supérieur c’est vrai… Et maintenant, tu dois le porter sur ton dos. Tu dois réapprendre à vivre avec cela. Tu dois aussi apprendre à te protéger et à protégé ceux qui t’entour si tu veux pouvoir survivre et défendre ce qui et important pour toi. (2)

Quatre : Trowa…

Heero : Non, je sais qu’il a raison, mais sans Duo, je…

Heero sentit ses yeux le picoter. Il replongea la tête dans les bras de Quatre et recommença à pleurer. Quatre essayait de d’apaiser les spasmes violent de son ami en lui parlant doucement. Mai rien ne semblait pouvoir calmer Heero. Et si il continuait comme ça, sa santé se dégraderait très vite. Il allait se laisser mourir à petit feu à cette allure. Et personne ne pouvait l’aider.
Le grincement caractéristique de la porte se fit entendre et Wufei entra. Les yeux rouge, le teint pale et les traits tirés, Wufei avait l’air d’un vieil homme. Il était si fatiguer que ses pauvres jambes avaient bien du mal à le porter. Il entra, le dos voûté dans la pièce et jeta un rapide coup d’œil à Quatre et Heero mais resta muet. Maintenant, plus rien ne pouvait le surprendre. Il ressemblait à une coquille vide, errant dans la maison sans but précis. Un peu comme Heero. Il avait tout de même contacter des amis à lui pour faire des recherches. Wufei passa à côté de Trowa et s’écroula sur un cousin qui trônait par terre.

Trowa : Alors ?

Wufei lasse : Rien… Ils n’ont strictement rien trouvés. Pas le moindre indice. C’est comme ci le corps de Duo avait disparut.

Heero frissonna en entendant la phrase de Wufei. Il se crispa encore un peu plus.

Quatre : Wufei, tu n’as pas dormit depuis plus de 2 jours. Il faut te reposer.

Wufei : Je n’ai pas sommeil. Merci Winner, mais c’est de Heero que tu devrais prendre soin.

En disant cela, il posa un regard sur la masse difforme roulée en boule dans les bras de Quatre et poussa un soupir.

Trowa : Quatre à raison. Reposes-toi. Un seul malade ça suffit.

Wufei : Mouai… Tenez, en passant j’ai pris le courrier.

Wufei tendant mollement le paquet d’enveloppe à Trowa. Celui-ci se jeta littéralement sur le journal et l’éplucha dans tous les sens, cherchant quelque chose.

Wufei : Tu perds ton temps. J’ai déjà regardé. Il n’y a rien. Pas le moindre corps retrouvé ces jours-ci.

Heero se redressa un peu, quittant la douce protection des bras de Quatre. Il croisa une fraction de seconde le regard de Wufei. Mais alors qu’il allait parler, un petit cri de surprise l’arrêta. C’était Quatre. Il regardait fixement la pile de courrier que Wufei avait toujours en main.

Wufei : Qu’est-ce qu’il y a Quatre ?

Quatre : Cette… Cette lettre…

Wufei baissa les yeux vers les lettres et sursauta. Quatre se rua sur lui et lui arracha l’une des enveloppes. Il la tendit à Heero, une drôle de lueur dans les yeux.
C’était une enveloppe rose, c’est vrai, mais tout à fait normale. De la taille réglementaire avec un petit timbre banal. Mais le destinataire n’était pas écrit à la main comme on le fait habituellement. Non, c’était des petits bouts de papiers. Chaque lettres avaient été parfaitement découper et coller sur l’enveloppe.

A suivre

(1) et (2) Pour les connaisseurs et seuses, ces phrases ne sortent pas de mon imagination. Elle proviennent de l'oav de kenshin.


Voilà !!!!! Puisque y'a plusieurs personnes qui lises des fics, j'en mettrais régulièrement !
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Tsukihime
V.I.P
V.I.P
Tsukihime

Féminin
Nombre de messages : 1238
Manga préféré : Réincarnation, Bleach, xXxHolic
Age : 33
Scorpion Tigre
~MangaPoints~ : 141
~BadgeWin~ :
Ultimatum Sailor10 Ultimatum Plage_10
Date d'inscription : 09/10/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 18 Nov - 18:10

oulala Duo a été enlevé. Pauvre Heero, tu lui en fait voir de toutes les couleurs des le premier chapitre !

heuresement qu'il sont pas a toi dans ces conditions la, il souterai tous d'un pont avant la fin de la premiere saison lol, mais non tkt pas t'es une bonne zauteuse !!

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Passe sur le fofo parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fireenze.deviantart.com
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 18 Nov - 19:49

je sais ! Ils ont déja du mal à me supporter de temsp à autre qd je me pointe chez eux alor je te di pas si ils passaient tous leur temp avec moi !!! mais ne t'en fais pas pour heero c pa le plus a plaindre !!!!! C Duo qu'il fo plaindre vu le passage hentai et forcé qu'il va vivre !
mais je me tai !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeSam 19 Nov - 0:57

C'est super sympa Sélès^^ J'attends la suite avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Tsukihime
V.I.P
V.I.P
Tsukihime

Féminin
Nombre de messages : 1238
Manga préféré : Réincarnation, Bleach, xXxHolic
Age : 33
Scorpion Tigre
~MangaPoints~ : 141
~BadgeWin~ :
Ultimatum Sailor10 Ultimatum Plage_10
Date d'inscription : 09/10/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeSam 19 Nov - 14:24

en clair il faut vraiment ce faire du souci pour lui.

Memo personele ne jamais la laisser seul avec les g-boys a l'avenir !

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Passe sur le fofo parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fireenze.deviantart.com
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeDim 20 Nov - 12:59

Merci Yureka. la suite viendra rapidement puisqu'elle est déja écrite !! mais j'attends un peu !
et Sempaî, c'est tro tard ! Il en abve déja!!! Rien que d'entendre ma voix et il se planque !!!! je les terrorise maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Tsukihime
V.I.P
V.I.P
Tsukihime

Féminin
Nombre de messages : 1238
Manga préféré : Réincarnation, Bleach, xXxHolic
Age : 33
Scorpion Tigre
~MangaPoints~ : 141
~BadgeWin~ :
Ultimatum Sailor10 Ultimatum Plage_10
Date d'inscription : 09/10/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeDim 20 Nov - 15:21

j'aurai voulu le sauver, mais je suis arriver trop tard, je dois me reconvertir la carriere de super heros ne me va pas alors. lol

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Passe sur le fofo parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fireenze.deviantart.com
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeDim 20 Nov - 17:32

mdr !!!!!
t'a essayé avec la cape ? des fois ça marche mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Holda
V.I.P
V.I.P
Holda

Féminin
Nombre de messages : 4665
Age : 31
Balance Dragon
~MangaPoints~ : 120
Date d'inscription : 21/06/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMer 23 Nov - 16:40

ILs sont troo sup tes fic souerrette!! bravo

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Ultimatum Sanctu10
Holda la reine des Sylphes
Ultimatum Sanstitre15yc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMer 23 Nov - 16:50

Merci, c gentil ! T'a vu, j'ai fai honneur à ton topic fanfictions !!!!! J'en ai d'autre que je commence ou que j'ai faite.. Fodrè que je les mette un jour ! En tt cas, c'est gentil ce que tu me di ^^ Arigato gazaimasu.
Revenir en haut Aller en bas
Holda
V.I.P
V.I.P
Holda

Féminin
Nombre de messages : 4665
Age : 31
Balance Dragon
~MangaPoints~ : 120
Date d'inscription : 21/06/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMer 23 Nov - 17:39

DE rien c'est just ke sé vrai :*_^:
oui jvu!! merci!! grace a toi sa s'anime!!! amoureuse

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Ultimatum Sanctu10
Holda la reine des Sylphes
Ultimatum Sanstitre15yc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMer 23 Nov - 18:12

Hé hé !! Come ça j'ai plein de message. Tiens soi ditr en passant, je fai de la pub pour Sempaî... je c pa si t'as vu, mais j'ai commencxer une new fic sur ffnet. Elle s'appelle un ange dans ma vie !!!!!

Sinon, quoi dire ??? Fodrai peu être que je mette la suite, non ? Ce serai pas mal je crois !
Revenir en haut Aller en bas
Tsukihime
V.I.P
V.I.P
Tsukihime

Féminin
Nombre de messages : 1238
Manga préféré : Réincarnation, Bleach, xXxHolic
Age : 33
Scorpion Tigre
~MangaPoints~ : 141
~BadgeWin~ :
Ultimatum Sailor10 Ultimatum Plage_10
Date d'inscription : 09/10/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 25 Nov - 18:35

non j'avais pas vu (je suis pas beaucoup aler sur le net cte semaine)

mais je vois que tu as mis beaucoup de nouveau truc (la suite de menace héhéhé) je vais aller voir ca de ce pas !

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Passe sur le fofo parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fireenze.deviantart.com
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeVen 25 Nov - 18:39

hé oui, je lè mise today !!! Ainsi que "un ange dans ma vie ! ^^ j'avance, j'avance!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMar 6 Déc - 11:58

Chap 1 fin : Disparut

Les doigts tremblants, Heero ouvrit lentement l’enveloppe et sortit le papier à l’intérieur. Il lut rapidement le mot et poussant un cri rageur se releva. Il prit une profonde inspiration et relut le contenu à voix haute pour ces amis.

Heero d’une voix blanche :

[center]J’ai quelque chose au quel tu tiens beaucoup Yui
Je suis sûr que tu vois très bien de quoi je parle, ou plutôt de qui.
Si tu veux le revoir vivant, réunit 1 million de francs.
Je te donnerai d’autres informations en temps voulu.
Tu as 1 semaine. Passé ce délais, je ne donne pas chère de sa peau.
Et ne préviens les flics… Un accident est si vite arrivé.
Ps : Je te joint un petit cadeau qui devrait te plaire ![/center]


Heero baissa les yeux et plongea la main dans l’enveloppe. Il sentit sous ses doigts quelque chose de soyeux. Il sortit lentement le cadeau de l’enveloppe, c’était une très longue et fine mèche brune. Heero la porta à son nez et ferma les yeux. Des larmes roulèrent le long de ses joues.

Chapitre 2 : G-Boys et Athéna à la rescousse !

Heero se tenait debout, toujours immobile. Depuis qu’il avait lut cette fameuse lettre rose et trouvé mèche brune, il semblait perdu dans un monde parallèle. Mais, si rien d’extérieur n’avait réellement changé, quelque chose à l’intérieur de Heero était de nouveau en fonction. Une flamme enflamma soudainement ses yeux cobalts et le pilote 01 sortit enfin de sa torpeur. Quatre, Trowa et Wufei hésitaient presque à respirer, de peur de la réaction de Heero, mais lorsqu’il se tourna vers eux, les trois pilotes comprirent que Heero était bel et bien revenu. Le Heero qu’ils connaissaient, taciturne, froid et stratège, sauf avec Duo. En moins de trente secondes, Heero avait réussi à rengainé sa peine. Il ne subsistait plus rien du jeune homme faible qui pleurait dans les bras de Quatre.
Heero entreprit de se calmer, en respirant d’une certaine façon. Son cœur arrêta sa galopade sauvage et reprit un rythme ordinaire, les traits de son visage se détendirent quelque peu. Le jeune homme resta ainsi presque une dizaine de minutes puis i se tourna vers les autres et leur jeta un regard parfaitement normal. Cependant, quelque chose d’étrange alimentait ses pupilles délavées. Soudain, il serra les poingsécrasant la lettre, et laissa enfin sortir ce qu’il avait sur le cœur.

Heero contenant sa colère : Ainsi, on à kidnappé. Qui que se soit, il va le regretter ! Je le jure, il va s’en mordre les doigts.

Heero passa un regard circulaire sur le salon et, voyant le carnage qu’il avait fait, s’excusa au près de ses amis fatigués. Quatre eu le force de lui faire un merveilleux sourire, et Wufei poussa un soupir de soulagement. Le chef était de retour.

Heero : Je suis vraiment désoler pour tout ça. Je ne sais pas ce qui m’a pris.

Quatre : Ne t’inquiètes pas Heero, ce ne sont que des meubles. Heureusement personne n’a été blessé.

Trowa : En tout cas, tu nous a fiché une sacrée trouille. Faut vraiment pas t’énerver.

Wufei : Je sais pas d’où tu sors une telle force, mais faut l’avouer t’es dangereux dans un état comme ça.

Heero : J’ai toujours été comme ça. Une force herculéenne. Mais seulement dans les moment désastreux. Bon, quel jour sommes nous ?

Trowa : Mardi 11 septembre. Et il est 10 h 00.

Heero : Combien de temps ai-je erré dans cet état ?

Quatre : Deux jours. Les premiers temps, tu semblais dormir tout le temps, les yeux dans le vague.

Heero : Depuis combien de temps Duo à disparut ?

Quatre : Quatre jours environs.

Heero : IL est plus que temps de se remuer. Vous auriez dut me frapper pour me éveiller.

Wufei : Mais qu’est-ce que tu crois ? J’ai essayé ! Tu n’as absolument pas réagit !

Heero surpris : Quoi ? A ce point là ? Faut que je me soigne. Mais crois moi, tu vas me le payé. Bon on à 7 jours pour trouver la trace de Duo.

Trowa : Je le reconnais bien là.

Wufei : Tu es sérieux ? C’est incroyable comme tu peux changer de comportement.

Quatre : C’est clair ! Changement radical ! j’ai jamais vu ça.

Heero : C’est l’entraînement et …

Trowa : … Et le fait que Duo soit en vie.

Heero : Oui.

Wufei : T’es mignon mon grand, mais par où on commence ?

Quatre : Vous croyez que c’est un coup de Réléna ? Je sais qu’elle est jalouse et possessive, mais là, tout de même.

Trowa : Non, c’est pas elle. La lettre rose, c’est pour nous envoyer sur une mauvaise piste. Elle n’est pas assez intelligent pour avoir montée ce plan.

Wufei : Mais qui alors. Je ne vois que OZ, mais…

Quatre : Mais pourquoi avoir demandé une rançon ?

Heero : C’est pas eux. Si ils avaient Duo, il serait déjà mort.

Trowa : Toi, tu as une idée en tête. Tu sais qui c‘est ?

Heero : Réfléchissez ! C’est un piège grossier.

Wufei : Que veux tu dire ?

Trowa comprenant: Mais bien sûr, l’argent n’est qu’un prétexte ! C’est toi qu’il vise… Mais qui ?

Heero : Treize ! Vous oubliez que je me suis prit la tête avec lui, et si Duo n’avait pas été là, je l’aurais probablement tuer… Il m’en veut.

Trowa : Treize, le frère de Réléna ?

Quatre : Mais tu n’es pas sûr que c’est lui. Tu n’as pas de preuves !

Heero : Et bien, en fait si. J’aurais du comprendre plus tôt. J’ai été idiot !

Wufei : Expliques-toi ? Comme peux tu être certain que s’est lui ?

Heero : Suivez-moi. Je crois qu’il est temps de vous monter quelque chose.

Heero tourna les talons et se dirigea vers le hangar des Gundam, suivit par ses amis. Il pénétra dans la pièce sombre, puis après avoir allumé la lumière, s’immobilisa devant le mur du fond.

Wufei : Qu’est-ce que tu fais ? C’est juste un mur !

Heero : Justement non.

Heero posa une main sur le mur et la fit glisser doucement sur le plâtre. Ses doigts expert et habitués ne mirent pas longtemps à trouver ce qu’il cherchait. Il souleva une petite trappe invisible et appuya sur un bouton. Et là, ce fut la surprise total. Heero eut juste le temps de se reculer lorsque l’un des pans du mur se décrocha et tomba sur le sol, révélant un écran d’ordinateur.

Heero : Je vous présente Athéna !

Athéna : Bonjour Heero, que puis-je faire pour toi ?

Wufei : C’est quoi ça ? Qui a parlé ?

Heero : Ceci est l’ordinateur central de la maison.

Trowa : Depuis quand il y a ça ?

Heero : Depuis toujours. Je pense que c’est ton père, Quatre, qui l’a fait installer.

Quatre : Hum, possible. Je savait que cette maison disposait de nombreuses pièces secrètes, mais je ne les ais jamais trouvé. Mon père construisait toujours ses maisons comme ça.

Trowa : Mais, et l’ordinateur ? On ne l’a jamais vu avant ça !

Heero : C’est normal. Je l’ai réinitialisé il y à seulement quelques mois. Je suis tombé dessus par pur hasard. Athéna, ouvre la porte.

Athéna : Tout de suite. Veillez reculer.

Les sol trembla légèrement et les murs bougèrent. En plein milieu, sur une parfaite horizontale, les deux pans des murs se séparèrent. Le premier s’enfonça dans le sol tandis que le second disparaissait dans le plafond. Une petite pièce carrée se dévoila au G-Boys. Il n’y avait rien sauf un escalier qui descendait dans les sous sol. Heero, sans un mot, s’avança vers les marches, et dès qu’il posa le pied sur la première marches, celle-ci et les autres s’illuminèrent d’une lumière bleu. Heero invita ses amis à le suivre, et tous s’engouffrèrent dans l’escalier. Derrière eux, le mur se refermait silencieusement. La descente ne dura que quelques secondes, et les garçons débouchèrent dans une pièce sombre.

Heero : Lumières !

Un léger bruit d’électricité résonna dans la pièce et la lumière envahit l’espace. Une grande pièce parfaitement carré apparut. La salle était remplit d’ordinateur en tout genre. Des boutons clignotaient dans tout les sens. Les trois garçons qui accompagnaient Heero restèrent muet de stupeur. Heero s’approcha d’un bouton vert et appuya dessus. Un petit déclic se fit entendre en une trappe coulissante glissa sur le plan de travail du bureau. Une sphère lumineuse en sortit et une visage se dessina à l’intérieur.

Heero : Athéna, allumes les ordinateurs.

Athéna : Ordre reçut.

Wufei : Pfff ! et ben, c’est un vrai centre de contrôle ici !

Trowa : C’ est le cas de le dire, regardes.

Devant les pilotes, une dizaine d’écran venaient de s’allumer. Chacun d’eux montraient une pièce de la maison, excepter les toilettes et la salle de bain.

Wufei : Tu nous espionnes ?

Heero : Pas du tout. Je ne regarde jamais ces écrans, c’est Athéna qui veille.

Quatre : Athéna, tu veux dire qu’elle nous regarde ?

Heero : Ben… Oui, en quelque sorte. Mais c’est un robot. La maison est truffée de caméras et de micros. Et ce n’est pas tout.

Athéna : Une intelligence articficielle s'il te plais.

Heero : Pardon

Trowa : Tu peux suivre nos moindres faits et gestes ?

Heero : Oui, mais, ce n’est pas ce que vous croyez…

Wufei : Et d’après toi, qu’est-ce qu’on croit. Tu nous as caché quelque chose de très important.

Heero : Minute… Je n’ai jamais rien fait de …

Trowa : Heureusement. Mais comment veux tu qu’on réagisse ?

Heero : Je n’ai activé que les caméras de l’extérieur. Celles de vos chambres sont inactives.

Quatre : Pas la peine de nous énervé. Heero n’est pas comme ça !

Trowa : Bien, alors, c’est quoi cet endroit ?

Heero : C’est un centre de commande. D’ici, je peux géré toute la maison, ainsi que sa sécurité.

Quatre : Quelle sécurité ?

Heero : Cette maison n’est pas si simple que ça. En plus des caméras et des micros, il y a pleins d’alarmes. Fermeture électronique des portes et des volets, vision infra-rouge, détecteurs de mouvements ou de poids…

Wufei : Mais c’est pas une maison ça, c’est une forteresse !

Heero : Nh ! Je pense que cette maison à été construite dans le but de protéger quelqu’un ou quelque chose.

Quatre : Je sais que mon père craignait pour notre sécurité, mais là, tout de même…

Heero : En fait, cette maison est le nec plus ultra !

Trowa : Il y a des armes ?

Heero : Pas proprement dit. Il y a Athéna et des objets électronique, mais pas d’armes d’attaques.

Wufei : Et qui gère cet endroit ? Toi ?

Heero : En partie. Mais réellement, c’est Athéna qui s’occupes de tout. Je n’ai même pas vraiment activé l’AI. J’ai juste lancé quelques petits programmes de surveillance.

Trowa : Pourquoi nous avoir amener ici ? Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse ?

Heero : Faut que je vous montre quelque chose, et puis j’ai des recherches à faire !
Wufei : Et… et tu crois que c’est comme ça que tu vas retrouver Duo ? Au lieu de rester planter ici, on devrait partir à sa recherche !

Trowa : Je te comprends Wufei, mais on ne sait rien. Par où commencer ?

Heero : Justement. On va commencé par Treize !

Quatre : Treize ! Tu es sûr que…

Heero : Vous allez voir, mais d’abord, la recherche. Athéna, trouve tout ce que tu peux sur Treize Merquise. Sexe masculin, age environ 18 ans, domicilié à Tokyo ou ses environs.

Athéna : Très bien, je lance la recherche.


Les écrans s’instillèrent, les images de la maisons laissèrent place à une multitude de petites fenêtres. Des lignes défilaient rapidement sue les écrans, et souvent, une donnée était sur brillée en couleur et s’agrandissait puis se rangeait dans une fenêtreailleurs. Les fenêtres s’ouvraient et se refermaient à une vitesse incroyable.

Trowa : Comment va-t-elle faire ?

Heero : Cette pièce dispose d’un accès à Internet très haut niveau. Elle va fouillée un peu partout.

Quatre : Et, Athéna répond à ta voix ?

Heero : Oui, elle est équipée de capteurs sensoriels. Je vais modifier ses données pour qu’elle puisse vous répondre aussi. Mais un peu plus tard.

Wufei : Et qu’est-ce que tu voulais nous faire voir de si important ?

Heero : Ah oui ! Athéna, lances les vidéo des semaines précédentes !

Athéna : Dois-je tout visionner ?

Heero : Non. Seulement les passage que j’ai déjà sélectionner la dernière fois.

La surface lisse du bureau trembla et se souleva pour permettre à un écran plat haute résolution de se mettre en position. Le jardin de la maison remplaça l’écran noir.

Heero : Athéna, divise l’écran en quatre sous partie, et visionne les quatre enregistrements ensemble. Vitesse de lecture 8.

Les images accélérèrent encore, les garçons voyaient défiler devant eux toute une journée. Par quatre fois, Heero stoppa les écrans, un par un, et posa son doigts sur une point de l’image. Aussitôt une petite crois apparaissait.

Heero : Très bien, maintenant, Athéna, agrandit les zones sélectionnées, de 75 .

Trowa : L’image n’est pas très nette. On distingue presque rien.

Heero : Oui. Athéna, épuration des images !

En quelques secondes, les images se reformèrent. Les contours furent plus nets, et les couleurs se virent plus. Lorsque les images furent parfaitement visibles, les G-Boys distinguèrent un visage d’adolescent.

Trowa : Ca alors, c’est Treize ?

Heero : Oui, sur les quatre images !

Wufei : Qu’est-ce que sa veut dire ?

Heero : Il à tourner plusieurs fois autour de la maison.

Quatre : De quand date les enregistrements ?

Heero : Moins d’un mois. C’est Athéna qui m’a prévenu. A chaque fois, il restait planté une bonne quinzaine de minutes. Elle a finit par trouver ça inquiétant.

Trowa : Il étudiait la maison ?

Heero : Probable. En fait j’avais activer cette fonction au cas ou Oz se montrerai.

Wufei : Et d’après toi, qu’est-ce qu’il voulait ?

Heero : Pas nous dire bonjour en tout cas.

Quatre : Tu crois qu’il sait pour nos Gundams ?

Trowa : Y a peu de chance. Cela fait plus de 2 mois qu’ils ne sont pas sortis.

Athéna : Excusez-moi de vous interrompre, moi j’ai fini les recherche sur Treize.

Heero : Vas-y !

Athéna: Treize Merquise de son vrai nom Darlian est né les 13 Janvier 2041à 12 h 35 à Kyoto. Son groupe sanguin est O. Son père, Zeck, est directeur de la Zeck corp et le président de l’organisation Oz. Ambre, la mère de Treize, est morte en mettant au monde Réléna, son second enfant. Treize a eut de nombreux problèmes avec la justice. Délinquance, vol, tentative de meurtre, et j’en passe. Son père le tire toujours d’affaire. Il a été exclu de plusieurs collèges et lycées, malgré son niveau de culture. Il est même interdit de séjour à Kyoto. Ce sont les information légale, mais il y à des trucs qui cloches. Veux-tu les autres informations ?

Heero : Oui !

Quatre : Comment ça légales ?

Heero : Elle à certainement cherchée partout, même dans les dossiers confidentiels !

Quatre : Quoi ? Mais…

Athéna : D’après ce que j’ai trouvée, il semblerait que Treize soit en fait issu d’un projet de laboratoire.

Les G-Boys : Nani ?

A suivre[/color]

Voila voila !! Bon ne fait pas attention au truc qui sont incoérant, je sais qu'il y en à, je les ais vu en la relisant !! Mais bon, c'était une de mes première. Ne cherhez pas trop !!
j'espère que ça vous a plus ! ^^ je vous avai mi tout le chap mais c'est trop long... le forum veut pas. désoler !!

Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukihime
V.I.P
V.I.P
Tsukihime

Féminin
Nombre de messages : 1238
Manga préféré : Réincarnation, Bleach, xXxHolic
Age : 33
Scorpion Tigre
~MangaPoints~ : 141
~BadgeWin~ :
Ultimatum Sailor10 Ultimatum Plage_10
Date d'inscription : 09/10/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMar 6 Déc - 21:14

J'adore ce genre d'histoire ou tu te prends bien la tete !!!

Alors Zeck est le pere de treize ? ze savait pas !

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Passe sur le fofo parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fireenze.deviantart.com
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMer 7 Déc - 10:12

Kikou
Et oui, ca commence à faire un peu bcp !!! Ca par ds tout les sens !!
Dans la réalité, Zeck n'est pas le père de Treize !!! Treize et son fidèle ami et son patron !!!
Mais voulà, comme j'aime bien Zeck, je voulais pas qu'il soit le méchant de l'histoire alor jai arrangé a ma manière !! ^^ C'est ça qui est tro cool ! On fai ce qu'on veu !!!
Revenir en haut Aller en bas
Tsukihime
V.I.P
V.I.P
Tsukihime

Féminin
Nombre de messages : 1238
Manga préféré : Réincarnation, Bleach, xXxHolic
Age : 33
Scorpion Tigre
~MangaPoints~ : 141
~BadgeWin~ :
Ultimatum Sailor10 Ultimatum Plage_10
Date d'inscription : 09/10/2005

Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeLun 12 Déc - 12:53

d'accord !! tu t'amuse a creer des liens tres fort entre tout les persos !!

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Passe sur le fofo parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fireenze.deviantart.com
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeLun 12 Déc - 13:36

ba dison que je fai ma petite sauce qoi !!!!! Pour le sliens, c'est pour le sperso prince !! Fo que ce soit variment fort.. Tiens, d'ailleur, je vais mettre la suite d'ici 30 seconde !!! mais ds un secon messages pr + de simplicité !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeLun 12 Déc - 13:52

Athéna : D’après ce que j’ai trouvée, il semblerait que Treize soit en fait issu d’un projet de laboratoire.
Les G-Boys : Nani ?
Athéna : Le projet s’appelait C.H.A.R.L.E.y, c’est à dire Cobaye Humain Amélioré pour Résister dans des Lieux Extraterrestre. Y Pour le chromosome Y, c’est un garçon. Le projet date de 2050Quatre : C’est pas vrai !
Trowa : Mais pourquoi porte-t-il le nom de Treize. Pourquoi par Charley ?
Athéna : Heero ?
Heero : Tu peux lui répondre !
Athéna : C’est le Treizième enfant né. Tous les autres sont morts.
Wufei : On en apprend tout les jours !
Heero : Qu’a-t-il d’amélioré ?
Athéna : En premier, son corps. Beaucoup résistant que la normal. Il à une force surhumaine et ses capacités d’adaptation dans l’espace son très rapide. En second, sa mémoire. Il retient plus de chose et réfléchit plus vite. C’est certainement un fin stratège.
Trowa : Mais comment ont-ils put amélioré ses capacités intellectuels ?
Heero : Bonne question !
Athéna : Il a été conditionné pour. Depuis qu’il est petit, il l’ont fait travailler.
Heero : Tu as dit que le projet date de 2050… mais alors, Treize n’a pas 17 ans !
Athéna : Non, réellement, Treize n’a que 8 ans, mais les chercheurs ont accéléré sa croissance.Wufei : C’est horrible.
Quatre : Et bien. J’espère que c’est tout !
Heero : Autres choses ?
Athéna : C’est un expert en art martiaux.
Trowa : Il ne manquait plus que ça !
Heero : Merci Athéna. C’est le parfait profil.
Quatre : Tu es sûr que ce n’est pas Réléna ?
Trowa : Elle n’est pas vraiment un génie. Je suis d’accord avec Heero. Treize colle parfaitement.
Wufei : On a affaire à un expert. Faudrait peut-être assurer nos arrières !
Quatre : Comment ça ?
Wufei : Ba euh... Faudrait peutêtre passer Athéna en mode euh... Complet !
Heero : Pourquoi ?
Wufei : Et si il revenait ?
Heero : Comme vous voulez.

A l’autre bout de la ville, dans un entrepôt sinistre.

Depuis plusieurs jours, Duo avait oublié combien, il était retenu prisonnier dans cet endroit sombre et froid. Il était assit par terre, les jambes repliés sous lui. Ses poignets, attachés en hauteur par une solide corde de chanvreétaient éraflés et saignaient légèrement.
Un léger bruit de pas força Duo à ouvrit ses yeux lourds. En apercevant une silhouette, il releva son joli minois et d’un geste de la tête écarta ses longs cheveux bruns qui ondulaient le long de son corps.
Treize : Tiens, la belle au bois dormant est réveillée !
Duo vit son agresseur s’agenouiller à côté de lui. Malgré l’obscurité, et pour la première fois, le pilote de Gundam distingua le visage de son mystérieux agresseur.
Duo : Toi…
Treize : Et oui ! Mon pauvre Duo, regardes dans quel état tu t’es mis !
Joignant le geste à la parole, Treize passa délicatement ses doigts sur les poignets meurtris de Duo, lui arrachant une petite plainte.
Duo : Regardes plutôt dans quel état TU m’as mit, tu veux dire ! Ne me touches pas !
Treize : Tu m’en veux encore ? Mais, je crois que tu n’est pas en état d’exiger quoi que ce soit !
Treize saisit avec ses doigts les menton de Duo et l’obligea à relever la tête. Il plongea un instant dans regard améthyste de son jeune prisonnier puis sourit. Il approcha lentement son visage des lèvres roses de Duo et, malgré la résistance de celui-ci, posa un petit baiser dessus. La réaction de Duo ne se fit pas attendre. Il dégagea l’un de ses genoux et frappa dans le ventre de Treize. Maisà cause de sa position, l’attaque ne fit aucun dégat.
Treize : Que de fougue ! Je comprends facilement que Heero tient tant à toi. TU es à croqué !
Une lueur d’étincelle brilla soudainement dans les yeux délavés de Duo.
Duo : Heero… Sale brute… Détaches moi !
Treize se leva gracieusement et posa un regard amusé sur Duo. Il se retourna et sortit de l’ombre un plateau de bois sur lequel trônait une assiette et une trousse médical.
Treize : Je t’apporte à manger. Et comme j’étais sûr que tu chercherais à t’évader, j’ai emmener de quoi te soigné. Je vais te détacher, mais je serais toi, je ne tenterais rien !
Avec des gestes méticuleux, Treize détacha la solide corde qui enserrait les poignets ensanglantés de Duo. Celui-ci se laissa faire tranquillement, mais lorsqu’il fut totalement libre, il se jeta contre Treize de toutes ses forces. Dépliant ses jambes encore ankylosées, Duo frappa Treize, qui tomba à la renverse, et se précipita vers le fond du hangar. Malheureusement, il se heurta à une solide porte en fer, fermée à clef. Et Treize qui s’était relevé arrivait vers lui.
Treize : Duo, Duo… Tu crois vraiment que je suis si bête ? Tu ne pourras pas sortir d’ici si facilement !
Duo : Sauf si j’ai la clef !
Une lueur d’inquiétude passa sur le visage de Treize l’espace d’un instant. Mais lorsqu’il vit Duo sortir la clé violette, qu’il lui avait habilement volé dans ses poche, il ne put se retenir plus longtemps. Il éclata de rire.
Treize: Ah, ah, ah, ah, ah ! Tu comptes sortir avec ça ?

Ultimatum : Chapitre 3 : Enquête
Treize : Tu comptes vraiment sortir avec ça ?
Treize se mit à rire bruyamment. Il s’approcha encore plus près de Duo et plaqua ses mains contre la porte de fer. Il vit, avec amusement, une lueur de désarroi passer dans les belles prunelles violettes de son prisonnier. Il attrapa le regard de Duo et lui fit un immense sourire.
Treize : Ce n’est pas la bonne clef. Bien tenté mais maintenant, c’est finit…
Duo persiflant : Alors je trouverai la vrai.
Treize : Tu veux savoir où elle est ? Regardes, juste autour de mon cou…
Treize passa ses doigts dans l’encolure de son T-Shirt et tira une grosse chaîne d’argent. Au bout, une minuscule clef scintillait de mille feu.
Duo : C’est une erreur de ta part de m’avoir dit où elle était.
Treize : Allons bon. Il faut faire confiance au gens, non ? Et puis, je serais toi, je ne tenterais rien. Je suis bien plus fort que toi. Tu as bien vu non ?
Duo : Grr… Tu…
Duo donna un coup de genoux dans l’estomac de son agresseur. Celui-ci se plia en deux mais au moment ou le jeune natté voulut attraper la chaîne, une poigne puissante l’en empêcha et lui broya le poignet. Duo émit un cri rauque puis releva les yeux. Il croisa une fraction de seconde les yeux de Treize, des yeux complètement fou. D’un coup, Treize lui asséna une puissante claque qui l’envoya promener plus loin.
Treize : Tu vois ce que tu me force à faire ? Il faut être bien gentil, mon mignon.
Duo : Je ne suis pas ton mignon, et encore moins ton jouet. Tu verras quand Heero…
Duo arrêta sa phrase lorsqu’il vit la fureur sur le visage de Treize. Il eut juste le temps de se recroqueviller avant que son agresseur ne revienne à la charge. Avec une force inattendue, Treize attrapa Duo par les cheveux et le releva, lui tirant une grimace de souffrance. Il s’apprêtait à gifler Duo lorsqu’il rencontra ses yeux plein de dégoût. Il relâcha soudainement son emprise sur la chevelure de Duo, qui tomba à genoux sur le sol, et ferma les yeux. Duo commençait doucement à reculer quand Treize rouvrit les yeux.
Treize : Faut pas me mettre en colère… Je peux être très violent.
Le kidnappeur plia ses genoux et se mit à hauteur de Duo, qui reculait de plus bel. Il posa ses mains sur le visage de Duo, enveloppant ses joues dans ses paumes. Il frotta de ses pouces les lèvres et les pommettes du natté puis plongea ses doigts dans sa chevelure soyeuse.
Treize : Duo, mon Duo…
Duo : Ne me touche pas…
Les deux mains à plat sur la poitrine de Treize, le torse rejeté en arrière, Duo cherchait en vain à s’échapper de cette emprise. Néanmoins, les grandes mains de Treize glissèrent du dos de Duo vers les hanches, épousant la cambrure des reins, et continuèrent sans s’arrêter, jusqu'à mi-cuisse. Puis elles entreprirent de remonter d’un mouvant très doux vers le poitrail. Duo qui se débattait comme un diable finit par mordre à pleines dents le langue qui s’insinuait sournoisement dans sa bouche. Aussitôt, Treize desserra son étreinte et jeta Duo sur le côté.
Treize : Sale petite vermine… Tu ne payes rien pour attendre.
Duo : Je me battrais jusqu’au bout de mes forces.
Treize : Bien. Je crois que ça suffit pour aujourd’hui.
Treize tourna les talons et disparût dans l’ombre. Le claquement significatif de la porte replongea Duo dans la solitude. D’un geste mécanique, il attrapa ses longs cheveux et commença à les démêler avec ses doigts puis brusquement, des larmes s’échappèrent de ses yeux vides. Elles glissèrent le long de son si beau visage, laissant une trace bien nette, et s’écroulèrent silencieusement sur le sol. Duo se replia sur lui-même en enfouissant sa tête dans sa poitrine.

Heero : Bon, Athéna, je vais changer ta programmation.
Athéna : Que veux-tu modifier ?
Heero : Les répondants.
Athéna : Très bien. Combien de personne ?
Heero : Trois pour le moment.
Wufei : Tu fais quoi là ?
Heero : Je fais en sorte qu’elle vous obéisse aussi.
Athéna : Je suis prête.
Heero : Wufei, à toi l’honneur. Elle va enregistrer ton empreinte vocale.
Wufei : Je fais quoi ?
Athéna : Veuillez décliner votre identité.
Wufei : Euh… Wufei Chang
Athéna: Enregistré... Suivant.
Heero : Trowa ?
Trowa : Trowa Barton.
Athéna : Suivant.
Quatre : Quatre Rabberba Winner.
Athéna : Enregistré. Fin de l'enregistrement. Nouvelle données incorporées au système. Nouvelle programmation activée.
Heero : De quoi tu parles ?

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMar 13 Déc - 14:45

Bouh ! Pauvre petit Duo ! Mais bon, je suis sur qu'Heero va venir le sortir de là^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMar 13 Déc - 15:14

Allons, allons, ne pleure pa Yureka !!!! là, du calme, du calme... Tu sais, je n'ai jms écris de deathfic et je pense pas qe ça va commencer !!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitimeMar 13 Déc - 15:26

Ben heureusement ! Manquerait plus qu'il crève ce pauvre chéri^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ultimatum Empty
MessageSujet: Re: Ultimatum   Ultimatum Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ultimatum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sanctuaire des Mangas :: Coin détente :: [Coin des artistes] :: Autre support :: Fanfiction/Romans/Poèmes-
Sauter vers: