Le Sanctuaire des Mangas
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Des mangas en folie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~Bienvenue petit otaku~
Venez discuter avec nous ! <3

-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Reno LEMAIRE (+Interview)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notez cet auteur
1
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
2
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
3
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
4
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
5
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
6
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
7
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
8
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
9
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
10
Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_lcap0%Reno LEMAIRE (+Interview) Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Holda
V.I.P
V.I.P
Holda

Féminin
Nombre de messages : 4665
Age : 32
Balance Dragon
~MangaPoints~ : 120
Date d'inscription : 21/06/2005

Reno LEMAIRE (+Interview) Empty
MessageSujet: Reno LEMAIRE (+Interview)   Reno LEMAIRE (+Interview) Icon_minitimeMar 18 Sep - 12:57

Reno LEMAIRE

Reno LEMAIRE (+Interview) Reno-02


Biographie

Reno Lemaire est né le 3 Octobre 1979 à Montpellier, ville au cœur des évènements de Dreamland. Passionné par la bande dessinée depuis ses jeunes années, pur produit de la génération Club Dorothée, sa découverte du manga est un grand bonheur : le graphisme, la dynamique, le format et le découpage stimulent son désir d’en faire lui-même. Lecteur de Shônen Collection, il ne rate pas l'occasion de soumettre un projet à Pika Édition en 2004 : la série Dreamland était née !

Avec le succès grandissant de la série, Reno LEMAIRE a acquis une notoriété inédite en France pour un mangaka pure souche.
Son style graphique toujours innovateur et son sens de la narration n'y sont pas pour rien, tout comme les nombreuses heures passées à dédicacer ses ouvrages dans les salons et autres festivals.

Avec sa bonne humeur permanente, sa passion communicative pour son travail et son rythme de parution régulier il a su fidéliser un public toujours plus nombreux à chaque nouvelle parution !
Cette attention pour sa série l’a amené à développer son ambition, notamment en collaborant avec l’éditeur de figurines Tsume pour une réplique de Terrence Meyer. Il a également lancé sa gamme de produits dérivés via sa boutique en ligne : le Dreamlandshop.

A noter que Reno Lemaire a contribué au magazine Morning Jump de Shueisha à travers le one-shot Saska, publié en fin de volume 3.


Œuvres

- Dreamland


Interview

A l’occasion du festival d’Angoulême 2006, Animanga a eu la chance de rencontrer Reno Lemaire, le mangaka français de la team Pika. Après avoir été publié dans le Shonen Collection, le premier volume de Dreamland sort enfin. Et pour un premier essai, vous n’allez pas être déçus. Laissez-vous entraîner dans un va et vient entre le monde des rêves et la réalité. Mais qui se cache derrière cette série totalement loufoque ? Venez donc faire la connaissance de ce Montpelliérain de 26 ans qui ne se prend vraiment pas la tête.


Animanga : Comment es-tu devenu mangaka ?

Reno Lemaire : J’ai toujours su que je voulais faire de la BD, une idée fixe depuis mon plus jeune âge. C’est seulement vers mes 16 ans que je découvre le Manga. J’ai tout de suite accroché au format par le design, la découpe, le rythme mais aussi la possibilité de raconter de longues histoires sans aucune limite. J’ai proposé mon projet aux éditions Pika en 2004 et un an plus tard, je faisais partie de l’aventure Shonen Collection avec Dreamland. Tout est allé très vite. Je n’abandonne pas pour autant la BD franco-belge, j’ai quelques projets mis de côté que je pourrais peut être bientôt ressortir.


Animanga : Quelle sont tes sources d’inspirations ?

R.L : J’écris et dessine ce que j’aime. Je ne veux pas me prendre la tête, c’est un de mes points forts (Rires). Alors je trouve mon inspiration dans la vie en général, mon vécu et mon entourage. Par exemple, j’aime me poser à une terrasse de café et observer les gens. Toutes ces tranches de vie sont de véritables viviers pour la créativité.


Animanga : Dreamland fait-il appel à des références connues ?

R.L : En effet, les lecteurs pourront retrouver de multiples influences dans le Manga, le Comics ou encore le jeu vidéo. Dans le dernier chapitre de Dreamland, certains reconnaîtront la pâte de Franck Miller, l’univers d’Akira Toriyama pour certains animaux ou encore Capcom dans le design des persos. Mais depuis deux ans, je suis un fan inconditionnel de One Piece et de Luffy. C’est ce qui m’a inspiré pour illustrer mes débuts de chapitres avec la mise en avant des personnages secondaires et leurs rêves.


Animanga : Qu’as-tu appris sur ton travail depuis sa publication ?

R.L : Mon but est de faire rire les lecteurs. Et je pense que ce sont les personnages qui créent les histoires. On peut donc me qualifier de dessinateur à persos, ce qui m’a valu de nombreuses critiques sur mon manque de détails dans les décors. Les gens me poussent à faire des planches à l’image des premières pages couleurs du premier volume. Toutes ces réactions me permettent de me remettre en question et d’optimiser mon travail pour le tome 2.


Animanga : Que voudrais-tu apporter de plus au shonen ?

R.L : Le Shonen touche un large public, tout le monde peut s’y reconnaître. Mais, je ne suis jamais allé au Japon et je ne veux pas reproduire leur univers. Sans vouloir me démarquer à tout prix, j’utilise la culture européenne avec ses codes. A 18 ans, les préoccupations des jeunes sont le BAC, le permis, leur vie sentimentale… Ce qui donne un contact dans le réel pour plaire aux filles mais avec une bonne dose de baston et de fantastique pour les garçons. C’est pourquoi je ne veux pas m’enfermer dans un genre particulier comme le Shonen, mais être accessible à tous.


Animanga : Le phénomène Manga est-il pour toi une mode ?

R.L : À Montpellier, je donne des cours de dessin à des jeunes de 8 à 15 ans. Ils reproduisent ce qu’ils aiment, à savoir le manga. On voit que c’est loin d’être un simple phénomène de mode. C’est devenu un style de BD bien encré dans cette génération. Ce que j’aime dans ce cours, c’est qu’il n’y a pas de relation élèves/prof, l’ambiance est plus que détendue. Je m’étonne chaque jour de leur talent. Ils vont bientôt me surpasser et piquer ma place. (Rires) Mais travailler auprès d’eux m’enrichit beaucoup, ils m’apportent un regard nouveau sur mon travail.


Animanga : Comment travailles-tu sur ton œuvre ?

R.L : Le plus important pour moi, c’est de me faire plaisir. Avant de m’endormir, je me raconte toujours des histoires. Du coup, je ne compte plus le nombre de « scénar’ » ou univers en stock pour Dreamland. Le rêve ne connaît aucune limite, aucune règle, tout est donc possible. J’ai déjà écrit le dernier chapitre de la série, un peu comme un Maître de jeu dans une partie de jeu de rôles. Je sais où mes personnages arriveront mais je leur laisse la possibilité de s’accomplir et faire leur propres aventures et ainsi me laisser une part d’imprévu.


Animanga : As-tu construit Deamland sur le principe de la dualité ?

R.L : Tout a fait ! Dans la série tout est paradoxe : la réalité/les rêves, les valeurs/la morale, ados/héros… A l’image de la vie d’ailleurs. Les personnages sont avant tout des humains avant d’êtres des héros, mais ils puisent leurs forces de leurs plus grandes phobies ou faiblesses. Un peu ce que je suis au final. J’apparais comme quelqu’un de zen mais je me met dans situations où je finis toujours à l’arrache. Je dois apprendre à me canaliser ! (Rires)


Animanga : Comment vois-tu ton avenir maintenant?

R.L : Je ne me pose pas trop de questions, je vis au jour le jour. Je suis déjà tellement heureux de pouvoir vivre de ma passion, c’est une telle chance ! Donc je fais tout pour que cela dure le plus longtemps possible. Au départ, ce n’était pas forcément gagné… J’ai suivi un cursus scolaire en STT et me vouais à une carrière de prof de sport. Aujourd’hui, je reste tranquille et j’en profite.


Animanga : Comptes-tu t’installer à Paris pour te rapprocher de ton éditeur?

R.L : Ce n’est vraiment pas d’actu. Je ne pourrais pas vivre à Paris. J’aime trop Montpellier, son soleil, ses plages, mais surtout son sport national : mâter les « chouquettes » (jolies filles) sur les terrasses de café. (Rires) !


Animanga : Merci Beaucoup.


Lien pris : http://www.animanga.fr/article-6-interview-de-reno-lemaire-pour-dreamland.html

~~~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~¤¤¤~~~
Reno LEMAIRE (+Interview) Sanctu10
Holda la reine des Sylphes
Reno LEMAIRE (+Interview) Sanstitre15yc
Revenir en haut Aller en bas
 

Reno LEMAIRE (+Interview)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sanctuaire des Mangas :: L'univers des mangas :: [Autour du manga] :: Biographie-
Sauter vers: